Marie-Laure Garnier - Célia Oneto Bensaid

Prix de Mélodie

Marie-Laure Garnier, soprano (droite)

Nommée Révélation classique de l’Adami en 2013, Marie-Laure Garnier débute son parcours artistique en Guyane par la flûte traversière, le piano, l’orgue et la percussion. Elle poursuivit ses études au Conservatoire de région de Paris puis entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris en 2009, dans la classe de chant de Malcolm Walker. Elle y étudie également auprès d’Anne Le Bozec, Susan Manoff, Jeff Cohen, Stephan Genz, Claire Désert et Ami Flammer, et travaille avec Olivier Reboul et Karolos Zouganelis. En 2016, elle obtient le diplôme d’Artiste interprète ainsi qu’un Master de musique de chambre.
Depuis plusieurs années, elle se produit avec la pianiste Célia Oneto Bensaid avec laquelle elle forme le Duo Nitescence.
Marie-Laure Garnier est invitée à donner des récitals en France (Théâtre des Champs Élysées, Philharmonie de Paris, Maison de la Radio, Petit Palais, Invalides, Théâtre des Bouffes du Nord, Folles journées de Nantes) et à l’étranger, notamment en Suède, en Russie et en Allemagne. Et participe également à des productions d’opéra, ayant incarné le rôle de La Cantatrice dans Reigen de Boesmans ; en février 2018, elle interprètera Gerhilde de la Walkyrie de Wagner au Capitole de Toulouse.
Le répertoire de musique contemporaine l’intéresse tout particulièrement : elle a créé des œuvres de Giacinto Scelsi, Nicolas Bacri, Benoît Menut, Fabien Touchard et Camille Pépin. Outre son amour de la scène, Marie-Laure Garnier s’attache à la transmission et utilise le chant comme vecteur de lien social. Elle intervient dans des établissements scolaires en partenariat avec le programme de la Philharmonie de Paris. Elle a par ailleurs fondé un chœur de Gospel avec lequel elle offre des concerts caritatifs en soutien à diverses causes qui lui tiennent à cœur.