Marie-Laure Garnier - Célia Oneto Bensaid

Prix de Mélodie

Marie-Laure Garnier, soprano

Nommée Révélation classique de l’Adami en 2013, Marie-Laure Garnier débute son parcours artistique en Guyane par la flûte traversière, le piano, l’orgue et la percussion. Elle poursuivit ses études au Conservatoire de région de Paris puis entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris en 2009, dans la classe de chant de Malcolm Walker. Elle y étudie également auprès d’Anne Le Bozec, Susan Manoff, Jeff Cohen, Stephan Genz, Claire Désert et Ami Flammer, et travaille avec Olivier Reboul et Karolos Zouganelis. En 2016, elle obtient le diplôme d’Artiste interprète ainsi qu’un Master de musique de chambre.
Depuis plusieurs années, elle se produit avec la pianiste Célia Oneto Bensaid avec laquelle elle forme le Duo Nitescence.
Marie-Laure Garnier est invitée à donner des récitals en France (Théâtre des Champs Élysées, Philharmonie de Paris, Maison de la Radio, Petit Palais, Invalides, Théâtre des Bouffes du Nord, Folles journées de Nantes) et à l’étranger, notamment en Suède, en Russie et en Allemagne. Et participe également à des productions d’opéra, ayant incarné le rôle de La Cantatrice dans Reigen de Boesmans ; en février 2018, elle interprètera Gerhilde de la Walkyrie de Wagner au Capitole de Toulouse.
Le répertoire de musique contemporaine l’intéresse tout particulièrement : elle a créé des œuvres de Giacinto Scelsi, Nicolas Bacri, Benoît Menut, Fabien Touchard et Camille Pépin. Outre son amour de la scène, Marie-Laure Garnier s’attache à la transmission et utilise le chant comme vecteur de lien social. Elle intervient dans des établissements scolaires en partenariat avec le programme de la Philharmonie de Paris. Elle a par ailleurs fondé un chœur de Gospel avec lequel elle offre des concerts caritatifs en soutien à diverses causes qui lui tiennent à cœur.

Célia Oneto Bensaid, pianiste

Issue d'une famille d'artistes comédiens, Célia Oneto Bensaid se tourne, elle, vers le piano. Admise à l'unanimité au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, elle en ressort diplômée de trois prix de Master obtenus avec les meilleurs mentions en piano, musique de chambre, direction de chant instrumental dans les classes de Claire Désert, Florent Boffard, Anne Le Bozec, Erika Guiomar, Ami Flammer et Jean-Frédéric Neuburger. Elle participe aux master classes d’Anne Queffelec, Maria Jao Pires, Philippe Bianconi, Bruno Rigutto et Jacques Rouvier. Elle se perfectionne également auprès de Rena Shereshevskaya et désormais à l'École Normale Alfred Cortot. Tout au long de son parcours, Célia a reçu les conseils de Brigitte Engerer et Jean-Claude Pennetier. Célia se produit régulièrement en concert, en soliste avec orchestre, en récital et en musique de chambre, dans des salles telles que la Philharmonie de Paris, le Théâtre du Châtelet, l'auditorium de la Cité de la Musique, l’Hôtel de Soubise, le Petit Palais, l'auditorium du Musée d'Orsay, etc. Elle est également invitée à jouer dans de nombreux festivals parmi lesquels La Roque d'Anthéron ou la Folle journée de Nantes. À la radio, elle est l’invitée de différentes émissions de France musique (Génération Jeunes Interprètes ; concerts en direct de La Roque d'Anthéron ; Le magazine des festivals) ainsi que de l'émission Classicora de Frédéric Hutman.
Chambriste passionnée, elle compte parmi ses partenaires privilégiés la soprano Marie˗Laure Garnier (Duo Nitescence), la mezzo Fiona McGown, la violoniste Raphaëlle Moreau ainsi que l’altiste et le clarinettiste Manuel Vioque-Judde et Bertrand Laude avec lesquels elle forme le Trio Märchen.
Lauréate de nombreux concours internationaux Célia est actuellement boursière de la fondation Yamaha, elle est soutenue par la Fondation d’entreprise Safran et elle est lauréate 2017 du projet de « L'Europe du piano », ce qui l'amènera à se produire régulièrement à l'étranger. Elle vient d’intégrer la « Promotion Mozart » de l'Académie musicale Philippe Jaroussky située à la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt.
Célia enregistrera un CD avec Raphaëlle Moreau dans la série « Jeunes Solistes » de la Fondation Meyer du CNSMDP, et un CD d’œuvres de Camille Pépin qui paraîtra chez Evidence Classics. Enfin, son premier CD en solo paraîtra chez Soupir Éditions durant l'été 2018.