Ronald Zollman-président

Ronald Zollman

chef d’orchestre, président du jury

Après avoir été le directeur musical de l’Orchestre National de Belgique, du Philharmonique de l’Unam à Mexico, et de l’orchestre de Haifa, Ronald Zollman occupe maintenant cette même position à l’Orchestre Philharmonique de Pilsen en République Tchèque. En tant qu’invité, il a dirigé nombre d’orchestres cotés sur les cinq continents, tels que l’Orchestre de la Suisse Romande, le BBC Symphony Orchestra, le City of Birmingham Symphony Orchestra, les Bamberger Symphoniker, le Shanghai Symphony, l’Orchestre de la Radio Suédoise, le Sydney Symphony Orchestra, le Tokyo Philharmonic, le Philharmonique de Buenos Aires et l’Orchestre de la Hessischer Rundfunk à Francfort.
Au fil des ans, il a été à l’affiche de festivals importants : les Proms de Londres, Gulbenkian à Lisbonne, Automne de Varsovie, Bemus de Belgrade, Flandres en Belgique, Edimbourg, etc. Par ailleurs, on ne compte plus les solistes de renom qui ont joué sous sa direction. Parmi ceux-ci, citons Henryk Szering, Vadim Repine, Mstislav Rostropovich, Paul Tortelier, Shura Cherkassky, Radu Lupu, Jean-Pierre Rampal ou encore James Galway.
En possession d’un répertoire vaste et éclectique, Ronald Zollman a assuré de très nombreuses créations mondiales à la tête d’ensembles tels que le London Sinfonietta ou l’Ensemble Intercontemporain, avec lesquels il a non seulement donné des concerts à Paris et Londres, mais également au cours de tournées internationales qui l’ont mené notamment en Pologne, au Portugal et en Amérique du Sud.
Dans le domaine de l’opéra, il a été le responsable musical de productions à La Monnaie, à l’English National Opera, au Scottish Opera, à l’Indiana Opera (USA) et à l’Opera Forum (Pays-Bas), y dirigeant notamment Traviata, Don Giovanni, Così fan tutte, La Bohème, The Turn of the Screw, The Rake’s Progress, La Voix humaine, Manon ou Werther. Au Théâtre de la Monnaie également, il a assuré la création mondiale de Where The Wild Things Are d’Oliver Knussen.
Sa discographie comporte un large répertoire qui va de l’ensemble de musique contemporaine à l’orchestre symphonique, en passant par l’orchestre de chambre. L’enregistrement de la bande sonore pour le film Le Maître Musique – dont José van Dam était le protagoniste principal – a obtenu un Disque d’Or.
Après avoir bénéficié de l’enseignement de Nadia Boulanger, d’Igor Markevitch, de Hans Swarowsky et de Franco Ferrara, il consacre à son tour une part de son temps à la pédagogie, tout d’abord au Conservatoire de Bruxelles, ensuite à la Carnegie Mellon School of Music de Pittsburgh, ainsi qu’au cours de master classes qui l’ont mené en Europe, en Asie et en Amérique.