Christian Immler

baryton-basse

Christian Immler, qui fut alto solo au Tölzer Knabenchor de Münich lorsqu’il était enfant, se produit en soliste dans les salles les plus prestigieuses, et chante et enregistre depuis de nombreuses années au plus haut niveau. Il a étudié auprès de Rudolf Piernay à la Guildhall School de Londres et a remporté la toute première édition du Concours international de Chant-Piano Nadia et Lili Boulanger en 2001.
Il a travaillé avec des chefs tels que Nikolaus Harnoncourt, Marc Minkowski, René Jacobs, Ivor Bolton, Daniel Harding, Kent Nagano, James Conlon, Michel Corboz, Masaaki Suzuki, Ottavio Dantone, Giovanni Antonini, Thomas Hengelbrock, Frieder Bernius, William Christie et Leonardo García Alarcón, en des lieux comme les Festivals de Salzbourg, Vancouver et Lucerne, le Contertgebouw d’Amsterdam et la Philharmonie de Paris.
Sur scène, il a chanté au Grand Théâtre de Genève, au Boston Early Music Festival et avec le Sydney Symphony Orchestra. Plus récemment, Niobe (Agostino Steffani) en tournée en Europe (l’enregistrement a été nominé aux Grammy Awards), Castor et Pollux (Rameau) à l’Opéra-Comique avec Raphaël Pichon, La Flûte enchantée à Dijon et au Festival d’Aix-en-Provence avec Christophe Rousset, Don Giovanni en Asie avec René Jacobs et Der Freischütz (Weber) à Bruxelles, Vienne, Paris et Londres avec Laurence Equilbey.
Comme récitaliste, Christian Immler s’est imposé parmi les plus éminents chanteurs de lieder de sa génération. Il a chanté au Wigmore Hall, à la Frick Collection de New York et au Mozarteum de Salzbourg, avec les pianistes Helmut Deutsch, Kristian Bezuidenhout, Christoph Berner et Danny Driver.
Ses enregistrements ont été récompensés par le Diapason d’Or, le Diapason Découverte (pour Modern Times), le Diamant d’Opéra, l’Enregistrement de l’année (France Musique), le prix Echo Klassik et le Preis der deutschen Schallplattenkritik. Christian Immler donne régulièrement des master classes et enseigne le chant à la Kalaidos Fachhochschule de Zurich.